This website needs flashplayer 8. Please download it here.

News - Biography - Bibliography - Pictures - Read now - Listen now - Links - Contact - One moment


Actualités 2014/2015 - 2014-10-05

- En 2015, la ville natale de l’auteur, Mons, en Belgique, devient Capitale Culturelle de l’Europe. En mai 2014, Carl Norac a eu le grand honneur d’être choisi et nommé comme l’artiste « comp(...)

Close


- En 2015, la ville natale de l’auteur, Mons, en Belgique, devient Capitale Culturelle de l’Europe. En mai 2014, Carl Norac a eu le grand honneur d’être choisi et nommé comme l’artiste « complice » associé pour la littérature à cet événement international d’un an.
A ce titre, il sera rédacteur en chef de la revue périodique de l’événement L’Impertinente avec des textes commandés à des écrivains dans le monde entier, de Valérie Rouzeau à Alberto Manguel, de Patti Smith à Jérôme Charyn.
Il présentera en ctobre à Jemappes une grande exposition sur un siècle d’illustration. Il arpentera les territoires de sa région d’enfance en présentant, comme autrefois chez les mineurs, des Noirs quarts d’heure, ces moments dans l’obscurité pour se raconter des histoires. Un livre paraît sur ce sujet : « Le noir quart d’heure », illustrations Emmanuelle Eeckout ( Printemps 2015 ).

- Janvier 2015 : Création du spectacle « Quatre saisons Vivaldi- Piazzolla » au Théâtre du Châtelet à Paris le 18 janvier ( avec la merveilleuse comédienne Irène Jacob, le Concert Idéal et Marianne Piketty, violon, Laurent Corvaisier peinture en direct, Cécile Jacquemont mise en scène ). Le spectacle sera joué ensuite pendant deux mois au Théâtre le Ranelagh à Paris ( même distribution ). Le spectacle poursuivra ensuite son voyage dans plusieurs festivals d’été, sera enregistré et publié par Harmonia Mundi.

- « Roméo et Juliette », depuis sa création à l’Opéra Comique à Paris, a continué son voyage en 2014, notamment au Festival de l’Epau. En chemin : édition d’un livre avec le bédéiste Bastien Vivès. Un nouveau concept de BD CD avec Irène Jacob. Par ailleurs, « Le carnaval des animaux » a été créé pour la Scène nationale d’Orléans, avec le fameux acteur Jean-Paul Farré, Molière 2010 et le duo Benzakoun , Compagnie Clin d’Oeil. Ce spectacle est actuellement en tournée en France.

- En 2013, Carl Norac a beaucoup voyagé pour rencontrer ses lecteurs : de La Réunion ( où il reçut le prix du salon du livre) jusqu’à Taïwan, Singapour, en Espagne, en Italie. Au printemps 2014, l’auteur a sillonné le Canada ( Québec, Montréal, Ottawa ...) pour des rencontres dans des universités, biblothèques, librairies, salon du livre. Ce voyage sera aussi l’occasion d’initier pour Pastel « La boîte rouge », un nouveau projet-fleuve avec l’immense illustrateur québecois Stéphane Poulin.

- Nouveaux albums : « Grand calao et petit homme », illustrations Anne-Catherine de Boel, Pastel, novembre 2014 : il s’agit d’un conte philosophique inspiré par une exposition sur la culture et l’art des Dogons au Quai Branly. « L’opéra volant », illustrations de Vanessa Hié, Rue du Monde, octobre 2014 : ce récit qui raconte la destinée d’un opéra d’oiseaux est aussi une vibrante défense de l’artiste dans notre monde troublé. En février 2015 paraîtra « Boîtes à bonheurs », un nouvel opus de Lola, le petit personnage du livre « Les mots doux » qui fut un best-seller aux Etats-Unis et dans le monde entier.

- 2015 : Parution d’un livre sur la plus secrète région d’Italie : la Basilicate, aquarelles de Fabrice Moireau ( Editions Menabo ). Avec le même artiste, Carl Norac a signé « Toits de Paris » ( Editions du Pacifique), traduit en Italie et aux Etats-Unis. En compagnie du peintre, Carl Norac devient le premier artiste à avoir visité des mois durant, pour un projet littéraire, la totalité des 130 « pays » qui forment la Basilicate.

- En 2014, son père écrivain, Pierre Coran, fête ses 80 ans. Plusieurs livres sont publiés en cette année dont, en octobre, une traduction de ses fables aux Etats-unis par le célèbre traducteur Norman Shapiro. En édition bilingue, les poèmes paraissent en même temps qu’un choix de ceux de Pierre Reverdy, chez Black Widow Press. Pierre Coran y rejoint, entre autres, les poètes qui l’ont inspiré, Jacques Prévert et Raymond Queneau.

- Début 2016, création au Brésil d’une comédie musicale « Carinhoso » avec la principale et la plus primée des compagnies de théâtre pour la jeunesse de Rio. A suivre...

Biographie 2014 - 2014-10-05

Né à Mons en 1960, Carl Norac est le fils d’un écrivain et d’une comédienne , Pierre et Irène Coran. D’abord professeur de français, bibliothécaire vagabond, journaliste, professeur d’histoire littéra(...)

Close

Né à Mons en 1960, Carl Norac est le fils d’un écrivain et d’une comédienne , Pierre et Irène Coran. D’abord professeur de français, bibliothécaire vagabond, journaliste, professeur d’histoire littéraire au Conservatoire Royal de Mons, il vit de sa plume, depuis plus de quinze ans. Il réside actuellement à Olivet, près d’Orléans depuis 1999. Avant, il a vécu en Belgique et au Québec, et surtout près de vingt ans dans sa ville natale, Mons. Poète ( aux Editions de la Différence et à l'Escampette), il a publié aussi une dizaine de recueils et de carnets de voyage. En 1993, "Dimanche aux Hespérides" donne au poète une première reconnaissance en France. Alain Bosquet, dans le Figaro, parla d’une « promesse majeure pour la poésie française ». “Voltaire se réconcilie avec Rimbaud” dira Pierre Mertens dans le Soir. Sa seconde passion, le voyage, lui fait parcourir le monde. "Le voyeur libre", "Le carnet de Montréal" évoquent ces lieux, ces rencontres. "La candeur" ( La Différence, 1996 ), réhabilite le candide dans sa pureté, sa violence face au monde ."Éloge de la patience" ( 1999) essaie de révéler la volupté de la lenteur, cherche dans le langage un détachement, une sensualité. Grâce à l’amitié d’Hugo Claus, il arpente alors les scènes pour lire ses textes en compagnie de ce grand poète. Il a publié ensuite plusieurs autres recueils de poèmes en prose: « Le carnet bleu », « Métropolitaines » ( L’escampette), des portraits de femmes dans le métro de Paris , "Sonates pour un homme seul", un livre à résonance intime, qui reçut le Prix Charles Plisnier et, en 2013 « Une valse pour Billie », un recueil inspiré par Billie Holiday, Robert Walser, Lu Yu, Mapplethorpe, René Char et d’autres artistes qui l’ont inspiré. En 2005, Carl Norac est choisi parmi les sept écrivains européens de l’opération "Lire en fête" à Paris, accompagné de Jean Echenoz, Claudio Magris, Enrique Vila-Matas, Antonio Lobo Antunes et Milan Kundera dans le projet "Lire l’Europe". Pendant un mois des extraits de ses textes sont proposés dans les médaillons des métros parisiens. En 2011, il représente son pays pour le projet européen Transpoésie : ses poèmes sont exposés dans les couloirs du métro de Bruxelles. Ses recueils ont été primés deux fois en Belgique par l’Académie Royale de langue et de littérature françaises. En 2009, il a également reçu pour une oeuvre poétique le Grand Prix de la Société des gens de Lettres à Paris.

Carl Norac est aussi avant tout l'auteur de plus de soixante livres pour enfants, traduits à ce jour dans le monde en 45 langues, souvent édités à l’Ecole des Loisirs ( collection Pastel ). Certains de ses livres, comme “Les mots doux” ( “I love you so much”) ont eu du succès dans le monde entier ( N°1 des ventes aux Etats-Unis à sa sortie en février 1996 ). Son enfance au milieu de la forêt d’Erbisoeul, en Hainaut, sera une source inépuisable : le goût du voyage et « l’amitié des arbres ». Ses premières éditions datent de 1986. Il publie alors son premier conte “ Bon appétit, Monsieur Logre”, illustré par Marie-José Sacré. Ce livre est un déjà un succès international et reçoit un prix au salon du livre de Bologne. Il publie ensuite chez Pastel- Ecole des Loisirs, un éditeur pour lequel il a écrit plus d’une quarantaine d’albums. Son écriture pour enfants aborde trois domaines: des récits de voyage, des écrits où l’affectivité et l’humour sont toujours présents et des poèmes où l’auteur développe son goût du nonsense, inspiré d’un de ses poètes préférés, Edward Lear. Pour ses livres pour enfants, l’auteur aura la chance de travailler avec les plus grands illustrateurs : Kitty Crowther, Carll Cneut, Rébecca Dautremer, Louis Joos, Eric Battut, Claude K Dubois et bien d’autres. En 2011, il publie avec le québecois Stéphane Poulin « Au pays de la mémoire blanche », un roman graphique qui a demandé cinq ans de travail, traduit à ce jour en cinq langues. Télérama parlera d’un « chef-d’oeuvre ». La presse allemande, enthousiaste, soulignera qu’enfin un livre incarne par une fable le mur de Berlin. Depuis 2004, il publie aussi à Londres des livres qu’il écrit en anglais ( Editions Macmillan ), dont « Big bear, little brother » qui fut en 2012 un des trois finalistes du principal prix du littérature jeunesse en Angleterre.

EN MUSIQUE

Carl Norac a remporté plusieurs succès en écrivant des textes en relation avec la musique. “Le Carnaval des animaux” de Saint-Saëns, une commande de La Monnaie à Bruxelles, fut créé avec grand enthousiasme dans cet opéra en 1999. L’Opéra publia lui-même en deux langues le texte avec cd. Ensuite, une réédition parut à Paris, Editions Sarbacane, avec des images d’Olivier Tallec, un livre plusieurs fois réédité. " Monsieur Satie, l'homme qui avait un petit piano dans la tête"( Editions Didier Jeunesse ), un projet en compagnie de Frédéric Vaysse-Knitter, Alexandre Tharaud et le comédien François Morel, a reçu en 2006 le Grand Prix de l'Académie Charles Cros, le Prix Adami et fut monté par plusieurs compagnies. Suivront chez le même éditeur un hommage au jazz, "Swing Café", interprété en français par Jeanne Balibar et en anglais par la chanteuse brésilienne Bebel Gilberto, dessins de Rebecca Dautremer. En 2009, avec la pianiste Shani Diluka et le comédien Jacques Bonnaffé, naît " Monsieur Chopin, ou le voyage de la note bleue", un livre cd célébré par la critique. En 2011, il réécrit aussi une version contemporaine de "Roméo et Juliette", avec Irène Jacob et Jérôme Kircher, création à l'Opéra Comique à Paris, musique de Prokofieff, Ensemble Agora, dessins de Bastien Vivès. En 2013 paraît chez Didier jeunesse « Bazar Circus » un livre autour des compositeurs russes avec l’acteur Dominique Pinon ( Coup de coeur de l’académie Charles Cros ). En 2014, ce « Bazar Circus » reçoit le Grand prix du meilleur livre audio de l’année en France ( Grand Prix Plume de Paon ).

On peut trouver des livres de Carl Norac dans les langues suivantes :

anglais, américain, allemand, néerlandais, italien, espagnol, catalan, basque, gaëlique, portugais, grec, danois, suédois, finnois, croate, géorgien, roumain, slovène, estonien, bulgare, russe, albanais, chinois classique, chinois simplifié, japonais, coréen, thaïlandais, vietnamien, hindi, bengali, urdu, tamoul, penjabi, urdu, tagalog, gujarati, arabe, farsi, turc, kurde, twi, yoruba, shona, somali, papiamentu.

Carl Norac écrit du bout des yeux. Il capture l’instant, vole un visage, une attitude, un soupir, et les couche pour le lecteur en quelques phrases à cueillir pour leur rondeur aérienne, musicale. En un rien, il immortalise l’instant, défie l’œuvre du temps, donne à voir ce que nous ne voyons plus ou si peu. On y lit le monde, on y lit surtout la géographie intérieure d’un homme, d’un écrivain: une façon de regarder l’autre, de l’écrire.
Martine Laval, Télérama, à propos de Métropolitaines

Teinté de réalisme magique, le texte du poète belge Carl Norac dégage un charme irrésistible : quelle est donc la vérité au-delà de l’apparence ? Le sens se dérobe et le livre, qui mutiplie les références autant européennes qu’américaines, vous poursuit invitant à le reprendre encore et encore. Sans cesser de vous surprendre, à l’instar de tous les chefs d’oeuvre.
Télérama, à propos d’ Au pays de la Mémoire blanche.

Carl Norac s’est imposé il y a deux ans avec un livre de poésie pure et dense, « Dimanche aux Hespérides » : le sens de la fable y rejoignait une sagesse asiatique aux multiples prolongements. Avec « La Candeur », il nous offre deux sortes de textes : des poèmes en prose à mi-chemin du réel et de l’irréel, et des poèmes proprment dits où la féérie prend les allures d’un quotidien libéré de toutes ses lourdeurs.
Alain Bosquet, Le Figaro, à propos de la Candeur

Un équilibre entre le prosaïque et le céleste, la physique et la métaphysique.
Florence Noiville, Le Monde, à propos d’Un secret pour grandir

L'effondrement des tours résonne encore. Une fable sensible répond aux médias.Outre les pastels intéressants et parfois sombres de Ingrid Godon, «Le Géant de la grande tour», aux résonances profondes, séduit surtout par sa trame narrative pleine de sens et de douceur malgré la cruauté dénoncée.
Laurence Bertels, La Libre Belgique

Une conférence de Jean Perrot sur Carl Norac - 2006-03-25

Une passionnante conférence de Jean Perrot, Professeur à l'université de Paris XIII, président de l'Institut international Charles Perrault, sur Carl Norac et son oeuvre est disponible en ligne sur le(...)

Close

Une passionnante conférence de Jean Perrot, Professeur à l'université de Paris XIII, président de l'Institut international Charles Perrault, sur Carl Norac et son oeuvre est disponible en ligne sur les deux liens suivants.

http://lsj.hautetfort.com/%E2%80%A2_b_jean_perrot/

http://lsj.hautetfort.com/archive/2006/02/07/%C2%BB-trois-visites-a-carl-norac.html

Nouveautés - 2006-03-16

Livres à paraître en 2006 - Monsieur Satie, l’homme qui avait un petit piano dans la tête, illustrations Elodie Nouhen , texte lu par François Morel, Éditions Didier Jeunesse, 20(...)

Close

Livres à paraître en 2006

- Monsieur Satie, l’homme qui avait un petit piano dans la tête, illustrations Elodie Nouhen , texte lu par François Morel, Éditions Didier Jeunesse, 2006

- La Vie en Bleu, illustrations Stéphane Poulin, Editions Pastel- L’Ecole des loisirs, 2006

- Monstre, ne me mange pas !, illustrations Carll Cneut, Editions Pastel- L’Ecole des loisirs, 2006

- Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ?, illustrations Kristien Aertssen, Editions Pastel- L’Ecole des loisirs, 2006

- Petites grimaces et grands sourires, illustrations Dominique Maes, collection Lo Païs, Éditions du Rocher, 2006.

- My mummy is magic, illustrated by Ingrid Godon, Macmillan, London, 2006

Rencontres et voyages - 2006-03-12

FEVRIER 2 Jeudi 2 Médiathèque Orléans - Auditorium Marcel-Reggui – 18 heures 30 Conférence Carl(...)

Close

FEVRIER

2 Jeudi 2 Médiathèque Orléans - Auditorium Marcel-Reggui – 18 heures 30

Conférence
Carl Norac, entre poésie et politique par les chemins de l’enfance et de l’image par Jean Perrot, président-fondateur de l’Institut Charles Perrault, professeur émérite de littérature comparée et initiateur de l’option "littérature jeunesse" à l’Université Paris XIII et du D.E.S.S. Science du jeu.


Du 4 au 7 SALON DU LIVRE DE DOUAI


Du 10 au 12 COPENHAGUE : Rencontres avec les écrivains danois, organisées par le Dansk Institut et l’Ambassade de Belgique.

Extraits du programme :
Vendredi 12 13h Rencontre à la librairie française /Den franske bogcafé
16h-18h/19h Rencontre des écrivains: Carl Quist Møller
Le président de l’association des écrivains Danois M. Frants Gundelach sera notre hôte. Repas ensuite à l’association des écrivains.
Samedi 13 11h Roskilde Rencontre des écrivains: Rune T. Kidde dans la librairie: Heinzes Boghandel
15h-17h Studieskolen, l’Université de Copenhague: Discours sur Image et imagination


28 Conférence de presse 1 pour « Monsieur Satie, l’homme qui avait un petit piano dans la tête » ( Didier Jeunesse ) au conservatoire Erik Satie ( 135 rue de l'Université - 75007 paris) de 10h à 12h en présence de Carl Norac, Frédéric Vaisse - Knitter et Elodie Nouhen.



MARS

4 Médiathèque Orléans - auditorium Marcel-Reggui –

15 heures Table ronde Carl Norac collectionneur d’instants, animée par Florence Noiville (Le Monde) avec Carl Norac et deux de ses illustrateurs, Anne-Catherine De Boel et Kitty Crowther.
18 heures Lectures musicales Fuites par la Compagnie belge Albertine.
Sous le regard complice de Claire Gatineau, accompagné par Michaël Grébil au sampler, Carl Norac donne à entendre des poésies inédites qui disent émotions et souvenirs de voyage, la légèreté du départ, la surprise de marcher sur l’air, les lents paysages et quelques visages perçus à la croisée des chemins.


7 Conférence de presse 2 pour « Monsieur Satie, l’homme qui avait un petit piano dans la tête » ( Didier Jeunesse ) Café du Théatre du rond point ( paris 8) de 16 à 17h30
en présence de François Morel ( comédien) , Carl Norac, Elodie Nouhen ( illustratrice ).


9 au 11 Salon du livre de Pithiviers


12 au 17 Words Unbound 2 As part of the City Council’s Make It Real international writer exchange, poets from Kent, France, Belgium and Ireland converge on the Festival Club for the climax of National Poetry Day. Poets include Lynne Rees, Caroline Fox, Véronique Bergen, Carl Norac, Tommy Frank O'Connor and Dairena Ni Chinneide. Des rencontres internationales de poètes réunissant France, Belgique, Irlande et Angleterre continuent, après la tournée dans le Kent, en France ( Maison de la poésie de Beuvry et en Belgique , Maison de la poésie de Namur.


18 Salon du livre de Paris : signatures


27 au 31 BOLOGNE International Children’s Bookfair



AVRIL

7 20h30
Compagnie Clin d’Oeil - Saint Jean de Braye (45) - Réserv. 02 38 21 93 23
Spectacle du « Carnaval des Animaux » sur un texte de Carl Norac
Spectacle rejoué le Samedi 8 et le Dimanche 9
Au programme : Saint-Saens. Duo Benzakoun. Mise en scène : Gérard Audax



13 au 17 Words Unbound 3 : lectures de poésie en Irlande , en particulier dans la région de Cork.



MAI

19 au 21 Salon du livre de Questembert ( Bretagne )


23 Inauguration « Carl Norac, collectionneur d’instants » à La Ferme du Prince Erbisoeul ( Belgique ). Exposition Instants d’enfance. Exposition Rebecca Dautremer.


24 Inauguration « Carl Norac, collectionneur d’instants » à La Salle des AZrts et Métiers La Louvière ( Belgique ) dans le cadre du nouveau centre belge de la littérature jeunesse.



JUIN

12 Printemps des poètes

Au siège du Printemps des Poètes
6 rue du Tage à Paris
19h
Soirée de lecture avec les poètes : Laure Cambau, Mathias Lair et Carl Norac
Entrée libre. Durée : 1h environ


à suivre...

Exposition Carl Norac, collectionneur d'instants - 2006-03-12

expositions, rencontres, table ronde, conférence, lectures Médiathèque d’Orléans France Bibliothèque d’Olivet mardi 17 janvier - same(...)

Close

expositions, rencontres, table ronde, conférence, lectures



Médiathèque d’Orléans France
Bibliothèque d’Olivet

mardi 17 janvier - samedi 18 mars 2006

Bibliothèque centrale de la Province de Hainaut
La Louvière Belgique
Ferme du Prince Erbisoeul Belgique

23 mai – 24 juin 2006



Carl Norac collectionneur d’instants
20 ans d’écrits, 20 ans d’images

( vernissage : mardi 17 janvier à 17 heures )



Mes mots ne sont pas des perles rares.
Mes mots sont des cailloux.
Doucement, je les aligne devant toi
pour te parler de mon chemin
et célébrer l'instant caché
qui, sur la page, se dépose.

Carl Norac ( inédit )




Carl Norac, écrivain belge, aujourd’hui installé à Olivet, est un poète-voyageur, "un familier de tout ce qui dépasse la réalité courante" (Florence Noiville - Le Monde). Il est reconnu en Belgique pour sa poésie et en France pour ses albums jeunesse dont il écrit les textes.

Cette exposition, conçue par la Médiathèque d’Orléans et qui circulera de France en Belgique, où elle est accueillie par la Bibliothèque centrale de la Province de Hainaut, est un florilège de ce "collectionneur d’instants", et livre des clés à saisir pour des voyages intérieurs et vers d’autres mondes :

- des dessins originaux de 20 illustrateurs, artistes contemporains et compagnons de route, expression de 20 ans d’édition internationale de textes d’albums jeunesse,

- des objets de ses collections personnelles, dont certains témoins de la culture Inuit, civilisation du Nord extrême, objet de fascination réunis dans un petit Musée Inuit,

- des lettres et manuscrits d’auteurs qui l’ont influencé : manuscrit d’Apollinaire lettre à Lou, manuscrits de Maeterlinck, de Verhaeren.

- des photographies de voyage "Inde et alentours", terres d’inspiration d’une part essentielle de sa poésie.

Un catalogue présente des textes inédits de l’écrivain, des dessins d’artiste jamais reproduits ainsi que des documents exceptionnels des écrivains qui l’ont influencé : une lettre à Lou d’Apollinaire, une étrange correspondance de Maurice Maeterlinck, une confidence de Dumont d’Urville ….

Les Bibliothèques d’Orléans sont toutes associées à cette rétrospective ainsi que la Bibliothèque municipale d’Olivet qui accueille une exposition de Rebecca Dautremer, illustratrice de Sentimento (éditions Bilboquet, 2005), écrit par Carl Norac.



Bibliothèque Saint-Marceau
mardi 17 janvier - samedi 11 février
Bibliothèque de la Source
mardi 14 février - samedi 18 mars



20 dessins originaux de Louis Joos,
compagnon de route de Carl Norac



Louis Joos est né à Bruxelles. Il y enseigne la bande dessinée, le scénario et l’illustration. Le jazz a toujours été une source d’inspiration. Cet auteur-dessinateur bruxellois privilégie les ambiances enfumées et les atmosphères lourdes. Il collabore à de nombreux écrits par Carl Norac. Il a publié notamment avec lui, Nemo et le volcan (1995), L’espoir pélican (1998). Il utilise aussi bien la technique du pastel, la couleur à l’huile ou l’aquarelle.



Bibliothèque Bourgogne
Samedi 4 mars - vendredi 31 mars



En regard de l’exposition Carl Norac,
un petit voyage chez les Inuits



Dessins et collages proposés par les élèves du collège Jeanne d’Arc, avec Madame Mazier, professeur d’arts plastiques.

( visites de groupes sur rendez-vous )



Un auteur, des illustrateurs



Au cours de ces 20 années de publication, Carl Norac a eu l’opportunité de travailler avec de nombreux illustrateurs. Certains d’entre eux ont acquis une réputation mondiale. La modernité du graphisme contemporain s’y retrouvera. L’exposition regroupe un ou plusieurs dessins originaux de chaque artiste.

Quelques exemples :

- Carll Cneut, la plus grande découverte de l’illustration de ces dernières années,
- Kitty Crowther, d’origine anglaise et suédoise s’est imposée par son originalité et son humour comme un des grands espoirs de l’illustration,
- Anne-Catherine De Boel, belge vit en Afrique, a réussi à se faire un nom, en quelques années, dans la catégorie des livres ethniques,
- Ingrid Godon, gantoise connue, traduite dans le monde entier,
- Rebecca Dautremer, l’étoile montante de l’illustration française. A ce titre, elle a reçu l’année derniere le Prix Sorcières, la plus convoitée des récompenses du livre pour la jeunesse en France,
- Eric Battut, un des plus célèbres et prolixes des illustrateurs français,
- Gabriel Lefebvre, affichiste et illustrateur montois, au talent pictural, il est aussi un ami d’enfance de l’auteur,
- Stéphane Poulin, l’illustrateur du Québec le plus célébré dans son pays. Ses dessins, inspirés par le peinture flamande et des peintres comme l’américain Hopper, sont magnifiques,
- Dominique Maes, un illustrateur belge qui montre ici une autre facette de son talent, proche d’un artiste comme Topor,
- Christine Ravaux, artiste hennuyère de réputation internationale, elle a illustré des poèmes de Carl Norac avec la technique de la manière noire,
- Louis Joos …
… et d'autres encore.



"Instants" avec Carl Norac



Pendant la durée des expositions des rendez-vous réguliers jeunesse autour de l’œuvre de Carl Norac seront proposés :



février :

Jeudi 2 - jeudis de la Médiathèque - Auditorium Marcel-Reggui – 18 heures 30

Conférence
Carl Norac, entre poésie et politique par les chemins de l’enfance et de l’image par Jean Perrot, président-fondateur de l’Institut Charles Perrault, professeur émérite de littérature comparée et initiateur de l’option "littérature jeunesse" à l’Université Paris XIII et du D.E.S.S. Science du jeu.

Mercredi 8 - Bibliothèque Bourgogne – 15 heures 30 - à partir de 8 ans

Lectures
Instants éternels, récits de voyage par Carl Norac. Aux confins du Nord extrême, sur a banquise comme une page blanche, l’auteur/lecteur dit sa fascination pour la culture Inuit et les voyages.



mars :

Vendredi 3 - Médiathèque, Bibliothèques Saint-Marceau et de la Source

Rencontres
de Carl Norac et Kitty Crowther avect les scolaires.

Samedi 4 - Médiathèque - Auditorium Marcel-Reggui - 15 heures

Table ronde
Carl Norac collectionneur d’instants, animée par Florence Noiville (Le Monde) avec Carl Norac et deux de ses illustrateurs, Anne-Catherine De Boel et Kitty Crowther.

Samedi 4 - Médiathèque - auditorium Marcel-Reggui - 18 heures

Lectures musicales
Fuites par la Compagnie belge Albertine.
Sous le regard complice de Claire Gatineau, accompagné par Michaël Grébil au sampler, Carl Norac donne à entendre des poésies inédites qui disent émotions et souvenirs de voyage, la légèreté du départ, la surprise de marcher sur l’air, les lents paysages et quelques visages perçus à la croisée des chemins.

Ce spectacle a été créé le 15 novembre 2005 à Bruxelles, dans le cadre de l’exposition "Carl Norac, collectionneur d’instants" et, du samedi 4 au dimanche 12 mars, lors de la 8ème édition du Printemps des poètes "Le chant des villes".



Carl Norac répond ...



- A quel héros/personnage de fiction vous identifierez-vous volontiers ?
Thyl Unlenspiegel, pour l’origine flamande et surtout pour l’espièglerie

- Quelle utopie seriez-vous prêt(e) à défendre ?
Un monde respirable et une politique qui aurait du souffle.

- A part être écrivain ou illustrateur, que rêveriez-vous d'être ?
Voyageur sans commerce

- Où écrivez-vous ? Quel est le lieu qui vous inspire le plus ?
Dans le train, à toute allure, loin de l’autre quotidien ( le train-train ).

- Quel est le sentiment qui vous habite le plus souvent ?
L’amour, mais ne le dites à personne.

- Quel(s) genre(s) de livre(s) vous tombe(nt) des mains ?
Les romans qui n’ont pas d’histoire.

- Que redoutiez-vous enfant ?
- De le rester, et maintenant, je redoute de ne plus l’être.

- Vous arrive-t-il de côtoyer des êtres imaginaires ?
Les soirs lumineux, je ne suis pas loin de croire, comme Stevenson, à la réalité des fées.

- Que feriez-vous ou diriez-vous à un ogre s'il vous arrivait d'en croiser un ?
« Venez, mon cher. Je vais vous présenter quelqu’un de plus comestible que moi ».

- Qu'avez-vous conservé de l'enfance ?
Une foi absolue en l’émerveillement.

- Selon vous, qu'est-ce qui fait vendre un livre ?
Les hauts-parleurs, le bouche-à-oreille et parfois, la parole au coeur.

- Quel qualificatif vous colle à la peau ?
Candide.

- Quelle est la meilleure phrase qu'un enfant vous ait dite ?
- «Continue à me faire rêver »

- Quelle est votre définition du bonheur ?
C’est une berceuse que l’on entend souvent de loin.

- Si vous aviez la possibilité de recommencer, que changeriez-vous ?
Une histoire d’amour, rien d’autre.

- Enfant, quel genre de lecteur étiez-vous ?
Boulimique, passionné et nocturne.

- Vis-à-vis de quoi vous sentez-vous impuissant ?
Le terrorisme aveugle ( même si j’ai essayé d’en parler avec espoir dans « Le géant de la grande tour », publié avec courage par Sarbacane ).

- Quel est l'animal auquel vous ressemblez le plus ? Pourquoi ?
L’ours, à cause de mon air rassurant et ma rondeur, paraît-il.

- Quel est le mot que vous préférez dans la langue française ?
La candeur

- Que souhaiteriez-vous que l'on retienne de vous ?
A cette question que j’avais posée au poète Alain Bosquet, il m’avait répondu : « Quelques vers dans mille ans, dans une anthologie chinoise ». Pour ma part, je crois plus encore en la beauté de l’éphémère.


Vos livres


- Quelle est votre dernière sortie pour la jeunesse ?
« Sentimento » , superbement illustré par Rebecca Dautremer ( Bilboquet )

- Le(s) livre(s) dans votre production dont vous êtes particulièrement fier ou qui vous laisse(nt) un souvenir particulier
« Le Père Noël m’a écrit » ( Editions Pastel, illustré par Kitty Crowther ) est un livre qui m’est particulièrement. Je l’ai écrit à la naissance de ma fille Else, en pensant aux lettres qu’écrivait Tolkien à ses enfants. J’ai beaucoup de tendresse aussi pour un livre-cd à paraître aux Editions Didier Jeunesse : « Monsieur Satie, l’homme qui avait un petit piano dans la tête ».

- Quel est le thème que vous aimez davantage traiter ?
L’invitation au voyage.

- D'où est né votre premier livre/ illustration ?
D’une envie irrépressible de sortir de soi.

- Quel livre en littérature de jeunesse auriez-vous voulu écrire ou réaliser à la place d'un autre ?
J’aurais voulu écrire les merveilleux poèmes absurdes et drôlissimes d’Edward Lear.

- Sur quel projet travaillez-vous actuellement ?
Un livre de poèmes sur l’Inde, un conte jazzy et un roman vagabond.

- Où et comment vous voyez-vous dans 10 ans ?
Au bord de la mer, où qu’elle soit, avec un léger sourire aux lèvres.

( extrait de la rubrique "notre invité Carl Norac" sur le site www.ricochet-jeunes.org )



Contacts :

FRANCE

Commissaire de l’exposition :
Evelyne Beauquier - tel : 02 38 65 45 47

Action culturelle et communication :
Michelle Devinant - tel : 02 38 65 45 74


Médiathèque d’Orléans

1 place Gambetta, 45043 Orléans, cedex 1
téléphone : 02 38 65 45 45
télécopie : 02 38 65 45 40

horaires :

mardi, mercredi, vendredi, samedi : de 10 heures à 18 heures
jeudi : de 13 heures à 20 heures




BELGIQUE

LA LOUVIERE Salle des Arts et Métiers